SANCTORAL

NOVEMBRE

 
NOVEMBRE

 

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

 

 

 

 

 

Jours

Saints du jour

1

La fête de Tous les Saints.

S Bénigne, martyr à Dijon, venu d’Orient ; l’actuelle cathédrale est l’église de l’ancien monastère.

S Marcel, évêque à Paris, thaumaturge dès sa jeunesse.

Lire aussi: Saint Marcel

S Nuno Alvares Pereira, connétable du Portugal, frère carme à soixante-deux ans, très marial ; il mourut au moment où on lui lisait le passage de la Passion : “Voici ta mère”.

B Rupert Mayer (1876-1945), jésuite allemand qui dénonça le nazisme, connut la prison et le camp de concentration ; il mourut debout, en prêchant ; béatifié en 1987.

B Teodor Jurii Romzha (1911-1947), évêque à Oujhorod dans le rite ukrainien-byzantin, martyr victime d’un “accident” et d’un empoisonnement, béatifié en 2001.

2

Commémoraison des Fidèles défunts, à propos de laquelle on retiendra ces témoignages : Tertullien (II.) : "Nous offrons des sacrifices pour les défunts et pour les martyrs au jour anniversaire de leur mort. La tradition approuve cette pratique, la coutume la confirme et la Foi l'observe". S. Jean Chrysostome (IV.) affirme que cette tradition remonte aux temps apostoliques. S. Augustin mentionne l'usage établi par l'Eglise de commémorer tous les défunts. La date du 2 novembre remonte à Odilon de Cluny.

S Marcien, ermite à Cyr ; il savait donner des leçons avec discrétion : à cinq évêques qui voulaient l’écouter parler, il fit comprendre que Dieu nous parle continuellement, et que ce n’était pas à lui de parler ; il voulait offrir à manger à un ermite venu le voir : comme l’autre préférait le jeûne, il lui proposa de préférer le commandement de Dieu (charité) au commandement de l’homme (austérités) ; à son neveu qui lui apportait plein de bonnes choses sans rien donner à d’autres, il rétorqua qu’il n’acceptait pas, parce qu’il ne fallait pas les lui donner à cause de leur parenté, mais à cause de Dieu.

Ste Wenefride, vierge en Pays de Galles, martyrisée pour avoir voulu conserver sa chasteté ; source miraculeuse et pèlerinage à Treffynnon.

S Malachie, moine irlandais, évêque à Connor puis Armagh, grand partisan des usages romains ; ami de saint  Bernard, fondateur d’un monastère à Mellifont ; la “prophétie de Malachie” est une malheureuse supercherie. 

Bse Marguerite de Lorraine, duchesse d’Alençon, aïeule de Henri IV, belle-sœur de Philippa de Gueldre et ancêtre de s. Louis de Gonzague, sainte épouse, mère et veuve ; ses enfants établis, elle se donna aux mortifications (que l’évêque lui fit modérer) et aux bonnes œuvres et fut clarisse à Alençon.

B John Bodey (Body), laïc martyr à Winchester.

B Pio de San Luigi Campidelli (1868-1889), passioniste italien, béatifié en 1985.

3

S Guenaël, abbé en Bretagne, successeur de saint Guénolé ; une fois élu, il aurait passé trente-quatre ans à “se former” en Irlande.

Ste Silvia, romaine, mère de saint Grégoire le Grand.

S Pirmin, venu de l’Espagne, fondateur d’un monastère  à Hornbach, invoqué contre les serpents ; en son honneur on bénit une huile et une eau pour les yeux malades.

S Hubert de Liège, évêque à Maastricht-Liège ; rendu patron des chasseurs pour les besoins de leur cause : en réalité on l’a invoqué contre la rage, donc pour soigner les chiens, et aider les chasseurs.

Lire aussi: Hubert de Liège

S Ioannicius, dit “le Grand” ou “le Thaumaturge”, ex-iconoclaste, soldat puis moine en Bithynie ; il répétait : “Le Père est mon espoir, le Fils mon refuge, le Saint-Esprit ma protection”.

Ste Alpais, humble paysanne et grande mystique à Cudot ; sa seule nourriture était l’Eucharistie.

Ste Idda, peut-être comtesse accusée par son mari, puis recluse près de Fischingen.

B Simon de Sant’Arcangelo Balacchi, convers dominicain à Rimini, rendu aveugle par ses larmes.

S Carlo Borromeo, neveu du pape Pie IV, qu’il aidera à achever le concile de Trente, cardinal à vingt-deux ans, évêque à Milan ; travailleur inlassable, prêchant d’exemple, il visita plusieurs fois toutes ses paroisses ; fêté le 4 novembre. 

S Martin de Porrès, fils d’un noble qui ne le reconnut que dans son testament, laïc dominicain péruvien, infirmier, mystique et thaumaturge ; il s’occupait autant des hommes que des bêtes. 

Lire aussi : Extrait biographique 1

S Pierre-François Néron, prêtre jurassien, martyr au Tonkin, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

Bx José Llorach Bretó (Crisóstomo, *1881), Francisco Colom González (Leonides, *1887), José Ruiz de la Torre (Cándido Alberto, *1906), Cecilio Manrique Arnáiz (Cirilo Pedro, *1909), des Frères des Ecoles Chrétiennes, martyrs à Barcelone en 1936 et béatifiés en 2007.

B Manuel Lozano Garrido (1920-1971), laïc espagnol, béatifié en 2010.

4

Ss Vital et Agricola, martyrs à Bologne ; Vital était le serviteur d’Agricola.

Bse Françoise d’Amboise, duchesse de Bretagne, elle avait quatre ans lors du contrat de mariage, et quatorze quand elle se maria ; calomniée malgré sa grande vertu, maltraitée par son mari (qui s’en repentit bientôt), elle fonda un monastère de clarisses à Nantes, un de carmélites à Vannes, où elle se retira lors de son veuvage, et dont elle devint prieure.

Bse Maria Luisa Manganiello (Teresa), laïque italienne, tertiaire franciscaine, béatifiée en 2010.

B Joan Antoni Burró Mas (1914-1936), de l’Ordre de s.Jean de Dieu, martyr à Madrid et béatifié en 1992.

5

Ste Bertille, moniale à Jouarre, première abbesse à Chelles où vint achever ses jours la reine Bathilde; elle ressuscita une moniale qu’elle avait gourmandée vivement, pour lui demander pardon.

Bse Marie Rafols, espagnole, sixième de dix enfants, fondatrice des Sœurs de la Charité de Sainte-Anne.

Guido Maria Conforti (1865-1931), fondateur de la Congrégation de Saint-François-Xavier pour les Missions étrangères ; évêque à Ravenne, puis à Parme, il partit en 1928 malgré sa santé visiter ses missionnaires en Chine ; béatifié en 1996 et canonisé en 2011.

Bse María del Carmen Viel Ferrando (1893-1936), laïque, martyre près de Valencia, béatifiée en 2001.

B Juan Duarte Martín (1912-1936), diacre martyr près de Málaga, béatifié en 2007.

B Bernhard Lichtenberg (1875-1943), de Silésie, ardent opposant au nazisme, mort durant son transfert à Dachau, béatifié en 1996.

B Hryhorii Lakota (1883-1950), évêque auxiliaire à Przemysl puis à Jaroslav, de rite byzantin, déporté à Vorkouta où il mourut, béatifié en 2001.

6

S Illtud, abbé au Pays de Galles, fondateur d’un monastère à Llantwit Major, de vaste science, considéré comme le maître d’autres saints gallois ou bretons : Brieuc, Cadoc, David, Dubric, Gildas, Lunaire, Paul Aurélien, Samson.

S Léonard, disciple de saint Remi, ermite en Limousin, invoqué pour la libération des prisonniers.

S Winnoc, breton, abbé à Wormhoudt ; vieux, il avait la charge du moulin, mais étant fatigué, il le faisait tourner par sa prière ; patron des meuniers.

Bse Christine, vierge mystique, béguine à Stommeln.

Lire aussi: Christine de Stomeln

7

S Restitut, premier évêque à Saint-Paul-Trois-Châteaux ; il serait l’aveugle-né de l’évangile, comme saint Sidoine à Saint-Maximin : ou il avait deux noms, ou il y avait deux aveugles-nés.

S Florent, évêque à Strasbourg ; il serait venu d’Ecosse s’installer à Haslach, où il gardait les bêtes sauvages dans un enclos, leur défendant d’aller ravager les récoltes alentours.

S Willibrord, moine anglais, disciple de saint Wilfrid, évêque à Utrecht, fondateur de monastères à Echternach, Susteren, Murbach.

Lire aussi: Willibrord d'Utrecht

S Engelbert, évêque à Cologne et martyr ; aussi énergique que violent, il ne passait pas pour “saint”, mais aurait fait des miracles après sa mort.

B Vincente Grossi (1845-1917), prêtre près de Crémone, fondateur des Filles de l’Oratoire, pour la formation des filles.

Bx Martyrs de la Révolution espagnole de 1936, près de Madrid, béatifiés en 2007 :

les prêtres dominicains Alfredo Fanjul Acebal (*1867), Juan Mendibelzúa Ocerín (*1878), Vicente Rodríguez Fernández (*1897), Isabelino Carmona Fernández (*1908) ; et le clerc dominicain José Delgado Pérez (*1917) ;

le clerc salésien Manuel Marín Pérez (*1904).

8

S Deusdedit Ier, pape ( 615-618) : il guérit un lépreux en l’embrassant.

S Geoffroy, abbé à Nogent-sous-Coucy, évêque à Amiens, insensible à la simonie ; il soutint la commune des bourgeois contre leurs seigneurs, mais s’en lassa et voulut même abdiquer. 

B John Duns Scott, franciscain écossais, théologien “subtil et admirable”, “ménestrel du Verbe incarné”, “héraut de la bienheureuse Vierge Marie”, dont le culte fut confirmé en 1993.

Bse Elisabeth (Maria Crocefissa) Satellico, abbesse clarisse à Ostra Vetere, mystique, béatifiée en 1993.

B Francisco José Martín López de Arroyave (1910-1936), salésien, martyr espagnol de la Révolution, béatifié en 2007.

9

Dédicace de la basilique romaine du Latran.

B George Napper, prêtre martyr à Oxford ; il avait déjà fait neuf années de prison avant son sacerdoce.

Bse Carmen González Ramos García Prieto, veuve espagnole, fondatrice des Sœurs Franciscaines des Sacrés Cœurs, béatifiée en 2007.

Bse Elisabeth Catez (de la Trinité, 1880-1906), carmélite à Dijon ; elle avait obtenu le 1er prix de piano ; béatifiée en 1984.

Bx Martyrs de la Révolution espagnole de 1936, salésiens près de Madrid, béatifiés en 2007 :

le clerc Justo Juanes Santos (*1912) ;

les profès Valentín Gil Arribas (*1897), Anastasio Garzón González (*1908) et Francisco José Marín López de Arroyave (*1910.

B Henryk Hlebowicz (1904-1941), prêtre bélarus fusillé, béatifié en 1999.

B Luigi Beltrame Quattrocchi (1880-1951), père de famille romain, béatifié en 2001 en même temps que son épouse (Maria Corsini, cf.26 août) ; trois de leurs quatre enfants sont religieux.

10

S Noé, patriarche.

S Léon le Grand, pape (440-461) : très estimé des papes et du peuple avant d’être élu à Rome, excellent prédicateur, adversaire des manichéens, pélagiens, priscillianistes, et surtout des eutychiens (concile de Chalcédoine).

S Andrea Avellino, prêtre napolitain ; un sicaire l’avait frappé mortellement à la tête, mais il en guérit et devint théatin ; il aimait visiter les malades et conseillait : “Soyez brefs. Si vous plaisez, on vous verra revenir avec joie. Si vous ennuyez, le déplaisir sera court.”

Bx Martyrs de la Révolution espagnole de 1936 :

- béatifié en 1992 :

Joaquín Piña Piazuelo (Acisclo, *1878), de l'Ordre de Saint Jean de Dieu, à Barcelone ;

- béatifiées en 2007, des Adoratrices Servantes de la Charité et du Saint-Sacrement, à Madrid : 

Felipa Gutiérrez Garay (*1861), Francisca Pérez de Labeaga García (Blasa de la Croix, *1864), Teresa Vives Missé (Casta de Jesús, *1866), Concepción Vázquez Áreas (Ruperta, *1871), Rosa López Brochier (Rosaura de Marie, *1876), María Zenona Aranzábal de Barrutia (Borja de Jésus, *1878), Emilia Echevarría Fernández (Máxima de Saint Joseph, *1881), María Mercè Tuñi Ustech (Ángels, *1888), Dionisia Rodríguez de Anta (Sulpicia du Bon Pasteur, *1890), Manuela Arriola Uranda (M. du Sacré-Cœur, *1891), Sinforosa Díaz Fernández (S. de la Sainte Famille, *1892), Josepa Boix Rieras (J. de Jésus, *1893), María García Ferreiro (M. de la Présentation, *1896), Luisa Pérez Adriá (L. de l'Eucharistie, *1897), Prima De Ipiña Malzárraga (María Prima de Jésus, *1898), Belarmina Pérez Martínez (B. de Jésus, *1899), Aurea González (Herlinda, *1904), María Dolores Monzón Rosales (M.D. de Jésus Crucifié, *1907), Lucía González García (Lucila de Jésus, *1908), Purificación Martínez Vera (P. de Marie, *1910), María Dolores Hernández San Torcuato (M.D. de la Sainte Trinité, *1911), ainsi que Cecilia Iglesias Del Campo et Magdalena Pérez (*?). 

Bx martyrs de la persécution nazie, guillotinés à Hamburg en 1943 :  Johannes Prassek (*1911), Eduard Müller (*1911), et Hermann Lange (*1912), béatifiés en 2011.

11

Théodore le Studite (759-826), signifie le moine du Stoudion, monastère de Constantinople. Théodore est considéré comme l'un des grands Pères de l'Église.

S Martin de Tours, l’apôtre de la Gaule ; hongrois, enrôlé dans la garde impériale, il donna la moitié de son manteau à un pauvre d’Amiens, vint à Poitiers et fonda un monastère à Ligugé puis, évêque à Tours, en fonda un autre à Marmoutier.

Lire aussi : Extrait biographique 1

S Jean l’Aumônier, évêque à Alexandrie, d’une générosité sans borne.

Bse Maria Jadwiga Kotowska (Alicja, 1899-1939), des Sœurs de la Résurrection, martyre polonaise, fusillée par les nazis ; béatifiée en 1999.

Bx Vincent Bossilkov (Eugène, 1900-1952), passioniste bulgare, évêque à Nicopoli, martyr du communisme, béatifié en 1998.

12

S Nil, préfet à Constantinople puis ermite au Sinaï, auteur contesté d’écrits spirituels.

S Cunibert, évêque à Cologne : une colombe se posa sur sa tête au moment où il célébrait la messe ; il succéda à s. Arnoul au Conseil royal de Dagobert.

S Liévin, évêque à Gand, dont il est le patron, martyr ; il serait venu d’Ecosse.

S Lébuin, missionnaire anglais venu à Utrecht et chez les Saxons.

S Diego, frère lai franciscain espagnol ; grand thaumaturge ; cent ans après sa mort, le fils de Philippe II, don Carlos, s'étant brisé la tête en tombant de cheval, on fit ouvrir la tombe de Diego : il semblait dormir, on mit un mouchoir de soie successivement sur sa tête et sur celle du prince, qui fut bientôt guéri.

Josaphat (Jean Kuncewicz), moine ruthène, archimandrite, évêque à Polock et martyr, artisan du rapprochement des orientaux et des occidentaux, d’abord par la réforme de l’ordre basilien, puis par le dialogue avec les orthodoxes, enfin par la réforme du bas clergé ; surnommé le ravisseur des âmes ; assassiné lâchement par des schismatiques qui le haïssaient.

S Margarito Flores Garcia (1899-1927), prêtre mexicain martyr, canonisé en 2000 et fêté le 21 mai.

B José Medes Ferris (1885-1936), martyr espagnol, béatifié en 2001 ; il avait trois frères religieux (martyrs aussi ?).

B José Medes Ferrís (1885-1936), martyr laïque espagnol près de Valencia, béatifié en 2001 ; il avait trois frères religieux.

13

S Brice, évêque à Tours ; disciple indiscipliné de s. Martin, converti à la mort de ce dernier, et son successeur; il souffrit la calomnie d’avoir eu un enfant d’une vierge ;  il eut quarante-sept ans d'épiscopat.

S Quintien, évêque à Rodez et Clermont ; il dut quitter Rodez devant les Wisigoths, et eut bien des problèmes à Clermont aussi ; il mit fin à la sécheresse par une pluie miraculeuse.

S Dalmace, évêque à Rodez, thaumaturge ; n’ayant pu obtenir la grâce d’un condamné à mort, il fit que le malheureux restât en vie après la pendaison.

Ste Maxellende, vierge et martyre à Cambrai, tuée par son fiancé ; aveuglé, ce dernier demanda pardon et recouvra la vue.

S Nicolas Ier, pape (858-867) : il affirma l’autorité de Rome en Orient et en Occident ; il osa rappeler à l’ordre Hincmar de Reims, et s’opposer au divorce de Lothaire II.

S Homobon ("homo bonus"), commerçant à Crémone ; ses miracles le firent  canoniser deux ans après sa mort.

Ste Livia Agostina Pietrantoni, italienne, des Sœurs de la Charité de Besançon, assassinée à Rome durant son service à l’hôpital du Saint-Esprit, canonisée en 1999.

Lire aussi: ICI

Bx Martyrs de la Révolution espagnole de 1936, près de Valencia et béatifiés en 2001 :

María Cinta Asunción Giner Gomis (M. Patrocinio de Saint-Jean (*1874), clarétine ;

Juan Gonga Martínez (*1912), membre de l'Action Catholique.

B Carl Lampert (1894-1944), prêtre autrichien, martyr au camp de concentration de Halle an der Saale, béatifié en 2011.

14

S Dubric, évêque à Llandaff.

S Laurent O'Toole, abbé, évêque à Dublin ; lors de la conquête de l’Irlande, il n’hésita pas à plaider la cause de ses compatriotes maltraités.

S Sérapion, anglais, devenu en Espagne religieux de l’Ordre de la Merci ; prisonnier à Alger, il fut martyrisé, attaché à deux poteaux, la main gauche sur le pied droit et la main droite sur le pied gauche, les membres brisés, le corps tailladé, les intestins enroulés sur un treuil et le cou presque coupé pour laisser pendre la tête.

Bx Nicolas Tavelic (serbe), Déodat Aribert de Rodez, Etienne de Cuneo et Pierre de Narbonne, franciscains martyrs en Terre Sainte. 

S Etienne-Théodore Cuenot, aîné d’une famille franc-comtoise de onze enfants, évêque-coadjuteur en Cochinchine, organisateur, missionnaire infatigable, mort dans une cage, victime des mauvais traitements, reconnu martyr, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

Bse Maria Scrilli (Maria Teresa de Jésus), fondatrice italienne des Sœurs de Notre Dame du Carmel, pour la petite enfance (qui fleurit malgré d’énormes difficultés au début), béatifiée en 2006.

15

S Baruch, prophète, disciple du prophète Jérémie.

S Félix, évêque à Nola, Italie.

S Malo, gallois, évêque à Aleth, plus tard Saint-Malo.

S Didier, évêque à Cahors après son frère Rusticus, assassiné ; ex-fonctionnaire à la cour de Clotaire II, ami de Dagobert, il put procurer un grand essor à son diocèse.

Ste Céronne, une vierge mal connue, morte aveugle à Mortagne.

S Fintan, irlandais, reclus à Rheinau, dont il est co-patron. 

S Léopold III, margrave en Autriche, père de dix-huit enfants, dont les évêques Conrad et Otto, fondateur d’une abbaye à Mariazell, surnommé le Père des pauvres, patron de l’Autriche.

S Albert le Grand, dominicain allemand, évêque à Ratisbonne et Docteur de l’Eglise ;  illustre savant, il eut saint Thomas d’Aquin comme élève à Paris ; à son arrivée dans son diocèse, il avait des chaussures si usées qu’on le surnomma “Godasse”.

Lire aussi: Albert le Grand

Bx Hugues Faringdon (Cook) et Richard Whiting (abbés), John Thorne, Roger James (tous quatre bénédictins), John Eynon, John Rugg (prêtres), martyrs anglais.

Bse Lucia Broccadelli de Narni, aînée de onze enfants, dominicaine à Ferrare, étonnante mystique à Viterbe et Ferrare.

B Caius, coréen martyr à Nagasaki ; il vivait en ermite dès avant sa conversion ; au service des Jésuites, il catéchisait et s’occupait des lépreux : on l’appelait “petit Apôtre”.

S Giuseppe Pignatelli, jésuite espagnol au moment du bannissement de l’ordre et artisan de son rétablissement.

S Joseph Mkasa Balikuddembé, premier martyr en Ouganda.

Bse Hélène de Chappotin de Neuville (Marie de la Passion, 1839-1904), fondatrice en Ligurie des Sœurs franciscaines missionnaires, béatifiée en 2002.

Lire aussi: Marie de la Passion de Neuville

S Josef Kalinowski (Rafal de Saint-Joseph, 1835-1907), militaire et homme d’état polonais, déporté en Sibérie, carme en Autriche, appelé “martyr de la confession” pour son zèle apostolique, béatifié en 1983 et canonisé en 1991.

Martyr de la Révolution espagnole

B Miguel Díaz Sánchez (1879-1936), prêtre diocésain, martyr espagnol de la Révolution près de Albacete, béatifié en 2007.

16

Ste Balsamie, romaine avertie par inspiration divine de venir à Reims pour allaiter Clovis ; une tradition la nomme Norrice (Nourrice).

S Eucher, évêque à Lyon ; lui et sa femme, retirés à Lérins, vivaient comme frère et sœur, ayant confié leurs deux garçons aux moines ; ses petits écrits furent très lus.

Ste Marguerite, hongroise, reine d’Ecosse, mère de six enfants, dont saint David et sainte Mathilde (ou Edith) ; son époux et son aîné moururent à la guerre, trois jours avant elle.

Lire aussi: Marguerite d'Écosse

S Edmond Rich, évêque à Cantorbury ; étudiant à Paris, il enleva toute envie perverse à une jeune fille qui l’assaillait, en lui passant une bonne correction de verges ; prêtre, il fit des miracles ; évêque, il eut tellement d’oppositions de la part des moines, qu’il vint à Pontigny puis Soisy où il mourut.

Ste Agnès d’Assise, sœur de sainte Claire, abbesse de bénédictines qui suivaient la règle franciscai-ne; elle mourut trois mois après Claire.

 S Edward Osbaldeston, prêtre anglais, pendu à York ; béatifié en 1987.

17

S Grégoire le Thaumaturge, évêque à Néocésarée ; disciple de Origène à Césarée de Palestine, il eut la première apparition connue de la Sainte Vierge ; au début de son épiscopat, il n’y avait que dix-sept chrétiens dans son diocèses, à sa mort il n’y avait que dix-sept païens.

S Aignan, évêque à Orléans, qu’il galvanisa contre Attila ; mort à quatre-vingt-quinze ans.

S Grégoire, évêque à Tours, parent de cinq autres saints évêques, connu pour son érudition, son Histoire des Francs.

S Hugues, évêque à Lincoln ; moine à la Grande Chartreuse, prieur à celle de Witham ; évêque, il sut s’affirmer en face du pouvoir royal et défendit les Juifs.

Ste Elisabeth de Hongrie, duchesse de Hongrie, veuve à vingt ans ; abandonnée de tous, elle plaça ses trois enfants et se fit tertiaire franciscaine.

Ste Gertrude "la Grande", mystique bénédictine à Helfta, fêtée le 16 octobre.

Roque Gonzales, Alfonso Rodriguez et Juan del Castillo, jésuites espagnols martyrs au Paraguay, canonisés en 1988.

Ss Giacinto Giordano Ansalone (italien) et Thomas Hioji Rokuzayemon Nishi (japonais), prêtres dominicains martyrs à Nagasaki, béatifiés en 1981 et canonisés en 1987, fêtés avec saint Laurent Ruiz le 28 septembre.

B Sébastien-Loup Hunot, chanoine dans l’Yonne, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995. 

B Eusebio Roldán Vielva (Eusebio Andrés, 1895-1936), des Frères des Ecoles Chrétiennes, martyr espagnol de la Révolution à Barcelone, béatifié en 2007.

B Yosafat Kotsylovskyj (1876-1947), évêque ukrainien à Premisliensis et martyr, béatifié en 2001.

18

Dédicace des basiliques Saint-Pierre et Saint-Paul ; reconstruites, elles furent reconsacrées, la première ce même jour en 1626, l’autre en 1854 après un incendie.

S Oriculus, martyr près de Reims.

S Odon, tourangeau, moine à Baume-les-Messieurs, puis abbé de trois monastères, dont Cluny, mort au jour octave de saint Martin, fêté parfois le 19 novembre avec saint Aldegrin, son compagnon et ancien soldat.

B Léonard Kimura, frère coadjuteur jésuite, martyr brûlé vif à Nagasaki avec les bx. laïques Domingos Jorge (portugais époux d’une japonaise), Côme Takeya (coréen), Jean Yoshida Shoun, teinturier, et André Murayama Tokuan.

Ste Rose-Philippine Duchesne, missionnaire française des Dames du Sacré-Cœur, à Saint Charles Missouri ; elle inaugura encore une école chez les Potawatomis (Kansas) à soixante-douze ans ; canonisée en 1988.

B Ferdinando Santamaria (Grimoaldo de la Purification, 1883-1902), jeune passionniste italien frappé de méningite foudroyante, béatifié en 1995.

Bse Karolina Kozka (1898-1914), jeune martyre polonaise, victime de sa pureté, béatifiée en 1987.

Bx Martyrs de la Révolution espagnole de 1936 :

- béatifiées en 1998 :

les Visitandines, à Madrid : Amparo Hinojosa Naveros (María Gabriela, *1872), Carmen Barrera Izaguirre (Josefa María, *1881), Laura Cavestany Anduaga (Teresa María, *1888), Josefa Joachina Lecuona Aramburu (María Engracia, *1897), Inés Zudaire Galdeano (María Inés, *1900), Martina Olaizola Garagarza (María Angela, *1913) ;

- béatifiés en 2007 :

Vidal Luis Gómara (*1891), prêtre dominicain près de Madrid ; 

José María Cánovas Martínez (*1894), prêtre diocésain près de Cartagena ;

les Frères des Ecoles Chrétiennes Esteban Anuncibay Letona (Ovidio Bertrán, *1892), Modesto Sáez Manzanares (Hermenegildo Lorenzo, *1903), Germán García y García (Luciano Pablo, *1903), Augusto Cordero Fernández (Estanislao Víctor, *1908), Emiliano Martínez de la Pera Alava (Lorenzo Santiago, *1913), près de Cartagena.

19

S Abdias, prophète.

Ste Mechtilde de Hackeborn, mystique contemporaine de sainte Gertrude, à Helfta.
Lire aussi:
Mechtilde de Hackeborn, par Paulette Leblanc

Bx Eliseo García y García (*1907), profès salésien, et Alexandre Planas Saurí (*1878), laïque coopérateur salésien, martyrs près de Barcelone en 1936, béatifiés en 2001 ; Alexandre resta laïc parce que, sourd, il ne pouvait émettre la profession…

S Raphaël Kalinowski, carme polonais (1835-1907); réorganisateur du Carmel en Pologne. Canonisé en 1991 par le Pape Jean-Paul II (saint).

20

S Edmond, roi d’Est-Anglie, mort sur le champ de bataille.

Bse Anna Felicita Viti (Maria Fortunata , 1827-1922), sœur converse bénédictine à Veroli, mystique.

Bses Martyres de la Révolution espagnole de 1936, fusillées près de Valencia :

- quinze Religieuses de la Doctrine Chrétienne, béatifiées en 1995 : Isabel Ferrer Sabrià (*1852), Catalina Calpe Ibáñez (M. du Rosaire, *1855), Josepa Mongoche Homs (M. de l'Assomption, *1859), María Dolores Llimona Planas (M. de Montserrat, *1860), Emilia Martí Lacal (M. de la Conception, *1861), Josefa Pascual Pallardó (Ignacia du Saint-Sacrement, *1862), Paula de San Antonio (M. Gracia, *1869), Francisca Desamparados Honorata Lloret Martí (Ángeles de Saint-Joseph, *1875) Ascensión Duart Roig (Teresa de Saint-Joseph, *1876), María  Purification Gómez Vives (M. Cœur de Jésus, *1881), Teresa Jiménez Baldoví (M. du Secours, *1885), María Isabel López García (M. de la Paix, *1885),  María Antonia Orts Baldó (M. du Suffrage, *1888), Gertrudis Rita Florència Surís Brusola (M. des Douleurs, *1899), Aurea Navarro (Marcela de Saint-Thomas, *?) ; deux autres furent fusillées le 26 septembre ;

- la Clarisse Maria Milagros Ortells Gimeno (*1882), béatifiée en 2001.

21

Présentation de la Très Sainte Vierge Marie au Temple.

S Gélase Ier, pape (492-496) : adversaire vigoureux des monophysites, pélagianistes, manichéens… ; on connaît un Sacramentaire gélasien.

Colomban, abbé cistercien, fondateur du monastère de Luxeuil et de celui de Bobbio, en Italie.

Benoît Menni, prêtre milanais de l'Ordre de saint Jean de Dieu, fondateur des “Sœurs hospitalières du Sacré-Cœur de Jésus”. Béatifié par Jean-Paul II.

Françoise de Siedliska (1842-1902). Religieuse polonaise, fondatrice de la Congrégation, Les Sœurs de la Sainte Famille de Nazareth. Béatifiée le 23 avril 1989, par le pape Jean Paul II, son compatriote.

22

Ste Cécile, martyre avec son fiancé Tiburce à Rome, patronne des musiciens.

Bx Salvatore Lilli, franciscain italien, et ses sept compagnons martyrs à Marsac : Balzi Oghlou Ohannes, Xodianim Oghlou K’adir, K’urazi Oghlou Ceroum, Dimbalac Oghlou Vardavar, Geremia Oghlou Boghos, David Oghlou David et Toros (deux frères), béatifiés en 1982.

B Tommaso Reggio (1818-1901), évêque à Ventimille puis à Gênes, fondateur des Sœurs de Sainte Marthe (contemplatives qui accueillent les pauvres), béatifié en 2000.

S Pedro Esqueda Ramírez (1887-1927), prêtre mexicain dévot du Saint-Sacrement, martyr, fusillé, canonisé en 2000 et fêté le 21 mai.

Bx Martyrs de la Révolution espagnole de 1936 :

- béatifiés en 2001 :

Julián Torrijo Sánchez (Elías Julián, *1900) et Francisco Lahoz Moliner (Bertrán Francisco, *1912), des Frères des Ecoles Chrétiennes, près de Valencia ;

- béatifié en 2007 :

Ferran Lloveras Pulgsech (Ferran María, *1902), prêtre carme de l’Ancienne Observance, près de Barcelone, béatifié en 2007 ; il était le treizième de quatorze enfants.

23

S Clément Ier, pape (88-97) : auteur d’une Epître aux Corinthiens, relégué en Chersonèse où il aurait été jeté à la mer, une ancre au cou ; chaque année depuis, la mer se retira pour laisser voir son tombeau ; une maman y aurait retrouvé vivant son petit enfant laissé l’année précédente ; s. Cyrille y aurait retrouvé et le corps et l’ancre.

Ste Félicité et ses sept fils, martyrs romains : Ianuarius, Félix, Philippe, Silanus, Alexandre, Vital, Martial.

S Colomban, moine irlandais, apôtre en Gaule, fondateur de monastères à Luxeuil et Bobbio.

Bse Marguerite de Savoie, marquise de Montferrat, nièce du pape d’Avignon Clément VII, dominicaine et, exceptionnellement, abbesse à Alba.

Bse Elena Guerra (1835-1914), de Lucca, dévote du Saint-Esprit, fondatrice des Oblates du Saint-Esprit.

B Miguel Agostino Pro (1891-1927), jésuite mexicain, fusillé, béatifié en 1988.

Bse Felícitas Cendoya Araquistain (María Cecilia, 1910-1936), Visitandine à Madrid, qui retourna vers ses bourreaux après les avoir fuis une première fois, fusillée, béatifiée en 1998.

Bse Maria Angela Alfieri (Enrichetta, 1891-1951), des Sœurs de la Charité de Sainte Jeanne-Antide Thouret, italienne béatifiée en 2011.

24

S Pourçain, abbé à Mirandense ; il brisa d’un signe de croix une coupe empoisonnée.

S Albert de Louvain, évêque à Liège ; mal accepté, il dut être sacré à Reims, où il fut martyrisé deux mois plus tard.

Ss Pierre Dumoulin Borie, évêque, Pierre Vo Dang Khoa et Vincent Nguyên Thê Diêm, prêtres vietnamiens ; le premier, un géant de 1m85, condamné à la décapitation, dut recevoir sept coups, d’un bourreau ivrogne ; les deux autres furent étranglés ; ces martyrs ont été canonisés en 1988 et sont fêtés en ce jour avec tous leurs Compagnons.
Martyrs du Vietnam

Bse Maria-Anna Sala, éducatrice italienne, des Sœurs Marcellines, atteinte d’un cancer à la gorge ; béatifiée en 1980.

Bx Martyrs de la Révolution espagnole de 1936 :

- béatifié en 1992 :

Francisco Borrás Román (Tobías, *1861), de l'Ordre de s. Jean de Dieu, à Valencia; le Martyrologe Romain le mentionne le 11 février ;

- béatifiées en 2001 :

les Sœurs Carmélites de la Charité, près de Valencia : Niceta Plaja Xifra (N. de Saint Prudence, *1863), Paula Isla Alonso (P. de Sainte Anastasie, *1863), Antonia Gosens Sáez de Ibarra (A. de Saint Timothée, *1870), Daría Campillo Paniagua (D. de Sainte Sophie, *1873), María Concepción Odriozola Zabalía (M.C. de Saint Ignace, *1882), Erundina Colino Vega (E. de N. Dame du Mont Carmel, *1883), María Consuelo Cuñado González (M. C. du Saint-Sacrement, *1884), Feliciana de Uribe Orbe (F. de N.Dame du Mont Carmel, *1893), Concepción Rodríguez Fernández (C. de Sainte Madeleine, *1895), Clara Ezcurra Urrutia (Cl. de Notre Dame de l'Espérance, *1896), Justa Maiza Goicoechea (J. de l'Immaculée, *1897), Cándida Cayuso González (C. de Notre Dame des Anges, *1901) ;

- béatifié en 2007 :

Félix Alonso Muñiz (*1896), profès dominicain, près de Madrid.

25

Ste Catherine d'Alexandrie, vierge et martyre ; patronne des philosophes, pour avoir tenu tête à toute une équipe de “sages” païens ; elle apparut à sainte Jeanne d’Arc.

Lire aussi: Catherine d'Alexandrie

Bse Béatrice de Ornacieux, chartreuse fondatrice à Emoscensis.

Bx Santiago Meseguer Burillo (*1885) et Jacinto Serrano López (*1901), prêtres dominicains espagnols fusillés près de Teruel en 1936, et béatifiés en 2001.

26

S Sirice, pape (383-399) : il travailla avec s. Ambroise contre les hérésies, notamment celles de Helvidius et Bonose de Naïssus, selon qui la Mère de Jésus aurait eu plusieurs enfants.

Bse Delphine, épouse de saint Elzéar de Sabran, très jeunes époux près de la montagne du Lubéron, tertiaires franciscains ; ils ne consommèrent jamais leur mariage ; Elzéar est commémoré le 27 septembre.

Bx Hugh Taylor et Marmaduc Bowes, prêtres anglais martyrs, béatifiés en 1987.

S Leonardo de Porto Maurizio, missionnaire franciscain.

S Luca Antonio (Umile da Bisignano) Pirozzo, convers franciscain à Bisignano, souverainement “humble” (umile), mystique, canonisé en 2002.

Bse Gaetana Sterni, jeune vénitienne veuve à dix-neuf ans, fondatrice des Filles de la Divine Volonté, au service des pauvres, béatifiée en 2001.

B Giacomo Alberione (1884-1971), piémontais, fondateur de la Société de Saint-Paul et de la congrégation des Filles de Saint-Paul, créateur de plusieurs revues, pour la diffusion du message chrétien, béatifié en 2003.

27

S Maxime, évêque à Riez ; il chercha à échapper à l’épiscopat en se cachant ; saint Fauste lui succéda comme abbé à Lérins et comme évêque.

B Ange Sinesius, abbé bénédictin et restaurateur de San Martino près de Palerme.

Apparition de la Sainte Vierge à sainte Catherine Labouré, rue du Bac à Paris.

B Bronislaw Kostkowski (1915-1942), séminariste polonais martyr à Dachau, à la suite de tortures, de la tuberculose et des mauvais traitements, béatifié en 1999.

28

S Sosthène, chef de la Synagogue à Corinthe, converti par saint Paul.

S Giacomo Piceni de la Marche (Jacques de la Marche), franciscain italien, prédicateur extrêmement actif (jusqu’en Pologne), un des principaux disciples de s. Bernardin de Sienne, pacificateur, thaumaturge  (malgré ses prières pour être libéré de ce don) ; il s’éleva contre les emprunts usuraires aux Juifs.

B James Thompson, prêtre anglais martyr ; pendu, il fit encore le signe de la croix.

Bx Martyrs de la Révolution espagnole de 1936 :

- béatifiés en 1992, quinze membres de l’Ordre de Saint-Jean de Dieu, près de Madrid :

Mariano Adradas Gonzalo (Juan Jesús, *1878) et Vicente Andrés Llop Gaya (Guillermo, *1880), prêtres ;  Clemente Díez Sahagún (*1861), Juan María Múgica Goiburu (Lázaro, *1867), Antonio Meléndez Sánchez (Martiniano, *1878),

Pedro María Alcalde Negredo (*1878), Eduardo Bautista Jiménez (*1885), Julián Plazaola Artola (*1915), Antonio Hilario Delgado Vílchez (Hilario, *1918), profès ; Pedro de Alcántara Bernalte Calzado (*1910), Juan Alcalde y Alcalde (*1911), Ángel Sastre Corporales (*1916), Isidoro Martínez Izquierdo (*1918), novices ; José Mora Velasco (déjà prêtre, *1886),  José Ruiz Cuesta (*1907), postulants ; 

- béatifié en 2001 :

Luis Campos Górriz (*1905), avocat, près de Valencia ;

- béatifiés en 2007, martyrisés près de Madrid :

des Augustins : les prêtres Sabino Rodrigo Fierro (*1874), Avelino Rodríguez Alonso (*1879), Benito Alcalde González (*1883), Bernardino Álvarez Melcón (*1903), Senén García González (*1905), Samuel Pajares García (*1907), Manuel Álvarez Rego (*1908), Balbino Villarroel y Villarroel (*1910) ; les clercs  Lucinio Ruiz Valtierra (*1905), José Peque Iglesias (*1915) ;

les profès Juan Baldajos Pérez (*1872), Marcos Pérez Andrés (*1917) ;

des Dominicains : le clerc José Prieto Fuentes (*1913) et le profès Juan Herrero Arroyo (*1859).

- béatifiés en 2011, martyrisés près de Madrid :      

des religieux Oblats de Marie Immaculée : les prêtres Vicente Blanco Guadilla (*1882), Francisco Esteban Lacal (*1888), José Vega Riaño (*1904), Juan Antonio Pérez Mayo (*1907), Gregorio Escobar García (*1912) ; les clercs Francesco Polvorinos Gómez (*1910), Manuel Gutiérrez Martín (*1913), Cecilio Vega Domínguez (*1913), Juan Pedro del Cotillo Fernández (*1914), Justo González Lorente (*1915), Serviliano Riaño Herrero (*1916), Pascual Aláez Medina (*1917) ; les profès Ángel Francisco Bocos Hernández (*1883), Justo Gil Pardo (*1910), Marcelino Sánchez Fernández (*1910), Juan José Caballero Rodríguez (*1912), Publio Rodríguez Moslares (*1912), José Guerra Andrés (*1914), Eleuterio Prado Villaroel (*1915), Daniel Gómez Lucas (*1916), Justo Fernández González (*1916), Clemente Rodríguez Tejerina (*1918) ;

le laïc Cándido Castán San José (*1894).

29

S Saturnin (Sernin), premier évêque à Toulouse ; à son passage, les statues païennes se turent, et on le martyrisa en l’attachant à un taureau déchaîné.

Bx Edward Burden, prêtre, et les laïcs George Errington, William Gibson et William Knight, martyrs en Angleterre, béatifiés en 1987.

Bx Denis de la Nativité et Redento da Cruz, carmes déchaux martyrs à Sumatra avec d’autres ; Denis (Pierre Berthelot), normand,  eut le crâne fendu d’une oreille à l’autre d’un coup de cimeterre ; Rédempt (Tomas Rodríguez), frère convers portugais, fut percé de flèches et achevé à la lance.

S Francesco Antonio Fasani, franciscain italien, provincial de son ordre, réformateur, surnommé le “Père Maître” ; il confessait beaucoup ; mystique, canonisé en 1986.

Bse Caterina Sordini (Maria Maddalena de l’Incarnation), italienne  fondatrice  de l’institut des Soeurs de l’Adoration perpétuelle du Très Saint Sacrement à Rome, béatifiée en 2008.

B Alfredo Simón Colomina (1877-1936), prêtre jésuite espagnol et martyr près de Valencia, béatifié en 2001.

30

S André, apôtre, le premier qui rencontra Jésus, crucifié sur la “croix de Saint-André” à Patras.

S Galgano Guidotti, ermite sur le Monte Siepi, après une jeunesse orageuse.

Ss Cuthbert Mayne et Alexander Crow, prêtres anglais martyrs par pendaison.

S Joseph Marchand, prêtre franc-comtois des Missions Etrangères de Paris, martyr des “cent plaies” en Cochinchine, les muscles pincés et arrachés avec des tenailles rougies au feu, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

Lire aussi: Joseph Marchand.

Bx martyrs espagnols de la Révolution en 1936 :

- béatifiés en 1992, de l’Ordre de Saint Jean de Dieu, martyrisés près de Madrid :

les profès Santiago García Molina (Diégo de Cádiz, *1892), Miguel Francisco Rueda Mejías, (*1902), Rafael Touceda Fernández (Román, *1904), Nicéforo Salvador del Río (*1913), Jesús Gesta Piquer (*1915), Arturo Donoso Murillo (*1917), et le novice Antonio Martínez Gil-Leonis, *1916) ;

- béatifiés en 2001 :

José Otín Aquilué (*1901), prêtre salésienà Valencia, à un jour inconnu de la fin-novembre ;

María del Olvido Noguera Albelda (*1903), laïque près de Valencia ;

- béatifiés en 2007 :

des Augustins : 

les prêtres Agustín Renedo Martín (*1870), Gerardo Gil Leal (*1871), Miguel Cerezal Calvo (*1871), Constantino Malumbres Francés (*1872), Benito Rodríguez González (*1873), Francisco Marcos Del Río (*1874), Luis Suárez-Valdés Díaz de Miranda (*1874), Benito Garnelo Álvarez (*1876), José Agustín Fariña Castro (*1879), Juan Monedero Fernández (*1881), Juan Sánchez y Sánchez (*1882), Joaquín García Ferrero (*1884), Benito Velasco y Velasco (*1884), Julián Zarco Cuevas (*1887), Mariano Revilla Rico (*1887), Melchor Martínez Antuña (*1889), Esteban García Suárez (*1891), Matías Espeso Cuevas (*1901), Conrado Rodríguez Gutiérrez (*1901), Heliodoro Merino y Merino (*1901), Arturo García de la Fuente (*1902), Pedro Martínez Ramos (*1903), Dámaso Arconada Merino (*1904), Pedro de la Varga Delgado (*1904), Jesús Largo Manrique (*1912) ; 

les clercs José Gando Uña (*1910), Pedro Carvajal Pereda (*1912), Dionisio Terceño Vicente (*1912), Nemesio García Rubio (*1912), Nemesio Díez Fernández (*1913), José López Piteira (d'origine cubaine, *1913), Julio Marcos Rodríguez (*1914), Ramiro Alonso López (*1915), Marcos Guerrero Prieto (*1915), José Noriega González (*1915), Máximo Valle García (*1915), Bernardino Calle Franco (*1916), Francisco Fuente Puebla (*1916), Julio María Fincias (*1916), Pedro Simón Ferrero (*1916), Víctor Cuesta Villalba (*1917), José Antonio Pérez García (*1918), Miguel Iturrarán Laucirica (*1918), Román Martín Mata (*1918), Luis Abia Melendro (*1919, le plus jeune de tous les martyrs espagnols de cette époque) ; 

les profès Macario Sánchez López (*1884), Josep María Dalmau Regás (*1886), Tomás Sánchez López (*1890), Ricardo Marcos Reguero (*1891), Isidro Mediavilla Campos (*1913), Gerardo Pascual Mata (*1915) ;

- des Dominicains :

les deux prêtres Amado Cubeñas Díaz-Madrazo (*1880) et Juan Peña Ruiz ((Vicente, *1883).

B Ludwik Roch Gietyngier (1904-1941), prêtre polonais martyr à Dachau, béatifié en 1999.

    

pour toute suggestion ou demande d'informations