MIRACLES
EUCHARISTIQUES

WEITEN-RAXENDORF

Le Miracle Eucharistique de Weiten-Raxendorf (1411)  

 

Très rapidement, je vais vous raconter, maintenant, le Miracle Eucharistique qui eut lieu en 1411, à Weiten-Raxendorf, toujours en Autriche. Ce sont les chroniques du village de Weiten qui ont rapporté les faits. Nous sommes au début du XVe siècle, et, à cette époque, plusieurs vols d'Hosties consacrées ayant déjà eu lieu, les religieux de la région prirent l'habitude de conserver les hosties dans les sacristies. Malgré ces précautions, en 1411, un voleur aurait réussi à pénétrer dans la sacristie de l'église de Weiten et à s'emparer d'une Hostie consacrée qu'il cacha dans ses gants.

Le voleur monta ensuite sur son cheval dans l’intention de se rendre dans le village voisin de Spitz. Mais, au lieu de prendre la route principale, il emprunta celle qui passe à travers le fossé de Mühldorf et qui est connue sous le nom de "Am Schuss". Lorsque le cavalier arriva à l’endroit où l'on construisit plus tard une chapelle, son cheval s’arrêta et ne voulut plus bouger malgré les coups qu'il recevait. Quelques ouvriers qui travaillaient dans les champs voyant la scène, accoururent pour aider le cavalier. Mais le cheval restait comme pétrifié et il fut impossible de le faire se déplacer. Mais voici que, tout à coup, l’animal partit au galop avec son cavalier. Le choc fut si brutal que l’Hostie qui était cachée dans le gant glissa par terre sans que personne ne s’en aperçût.

Quelques jours plus tard, une dame, Madame Scheck de Mannersdorf passant à cet endroit, aperçut une lumière qui brillait près d’une haie. La dame avança jusqu'à la lumière, et vit qu'elle émanait du centre d'une Hostie. Très étonnée, la femme la ramassa et découvrit que l'Hostie était coupée en deux, et que les deux morceaux étaient reliés entre eux par des filaments de chair vivante. La dame rapporta l'Hostie à un prêtre, et naturellement la chose fut très vite connue; immédiatement les fidèles affluèrent… Toujours bouleversée, Madame Scheck de Mannersdorf fit construire, à l'endroit où elle avait trouvé l'Hostie lumineuse et vivante, une petite chapelle. Plus tard, il fallut construire une église capable de contenir les grandes foules qui venaient chaque année en pèlerinage pour honorer la Sainte Relique.

Paulette Leblanc

NOTA: L'image proposée ci-dessus vient du site:
http://www.therealpresence.org/

 

pour toute suggestion ou demande d'informations