ET LE VERBE S'EST FAIT EUCHARISTIE

Les psaumes, pourtant très anciens, semblent vivre parfois nos propres sentiments et nos propres expériences. Ainsi, lorsqu'un psaume s'écrie: "Mon âme a soif du Dieu vivant, quand le verrai-je face à face…" ou aussi: "Comme une biche qui désire l'eau vive, ainsi mon âme te cherche, ô mon Dieu, elle a soif de Toi... quand viendrai-je et verrai-je la Face de Dieu?..." (psaume 41) nous ne pouvons pas rester indifférents. Ô oui, nos âmes ont soif de Dieu... Car nos âmes ne peuvent vivre sans Dieu, nos âmes s'ennuient ou meurent sans Dieu... Et c'est pourquoi nous crions vers le Seigneur, pour qu'Il vienne désaltérer notre soif, pour qu'Il vienne apaiser notre faim, notre faim de Lui!

"Au commencement était le Verbe", dit saint Jean. Le monde a été fait par Dieu, mais le monde n'a pas voulu Le connaître. Alors, Parole de Dieu le Verbe de Dieu s'est incarné dans un Corps d'Homme, "le Verbe de Dieu est venu chez lui, mais les siens ne l'ont pas reçu..." Quel mystère incroyable! Les hommes avaient besoin de voir Dieu, leur petitesse avait besoin de Dieu tout près d'eux. "Alors le Verbe, Parole de Dieu, Fils de Dieu, s'est fait chair, et il a habité parmi nous." Et le Verbe de Dieu incarné a montré aux hommes l'infini de sa Miséricorde, et Il a demandé aux hommes de revenir à la Loi de Dieu, Loi d'Amour, et de nouveau, de  s'aimer les uns les autres. Mais beaucoup d'hommes, dérangés dans leurs habitudes mauvaises et leurs intérêts égoïstes, L'ont chassé. Et pour être bien sûrs qu'Il ne parlerait plus, ils L'ont crucifié, et se sont dûment assurés qu'Il était bien mort... Mais on ne fait pas taire la Parole de Dieu.

On ne fait pas taire la Parole de Dieu, et Jésus, le Fils de Dieu, le Verbe fait chair est ressuscité, et ceux qui L'aimaient ont vu "sa gloire de Fils unique plein de grâce et de vérité." Jésus est ressuscité, cela c'est une certitude, certitude historique ai-je envie d'ajouter, car tant d'hommes L'ont vu, et touché… Mais Jésus devait repartir chez le Père pour nous envoyer son Esprit, l'Esprit du Père et du Fils. Cependant, l'Esprit de Dieu est Lui aussi invisible, et les pauvres hommes qui ne savent pas entendre l'Esprit de Dieu risquaient de retomber dans le désespoir né de l'orgueil. Alors Jésus, le Verbe de Dieu incarné, pour rester toujours avec nous, nous a laissé son Eucharistie, sa Présence réelle voilée sous les apparences du pain et du vin.

Ce mystère eucharistique est immense, beaucoup trop grand pour nos pauvres intelligences humaines, pour nos pauvres moyens terrestres, nos pauvres sens si limités, tellement limités qu'ils sont bien incapables d'accueillir l'Infini. Pourtant Jésus nous l'affirme: dans le pain et le vin consacrés, c'est-à-dire dans son Eucharistie, Il est vraiment là, avec nous, jusqu'à la fin des temps. Jésus ressuscité est là, à notre portée, pour que nous puissions voir Dieu tout en restant des hommes ordinaires. Et Jésus nous dit et nous redit, pour que nous ayons toujours la foi en son Eucharistie: Mes enfants, mes tout petit, Je suis là, tout près de vous Je vous aime, aimez-Moi. Je suis le Dieu Vivant, adorez-Moi. Je suis là pour vous, pour vous aider, pour désaltérer votre soif, pour nourrir vos âmes affamées: venez-à Moi vous tous qui peinez...

Jésus-Eucharistie, notre foi en tes paroles nous fait croire en ta présence réelle dans ton Eucharistie. Tous, nous Te désirons…  Tous, nous avons  soif de Toi, une soif insatiable qui ne s'apaise qu'auprès de Toi, Source vive, mais soif qui renaît toujours quand nous sommes loin de Toi. Jésus, Fils unique du Père, Jésus vivant au sein de la Très Sainte Trinité, nous avons faim de Toi, une faim véritablement torturante. Nous ne pouvons vivre que près de Toi et avec Toi... Et avec Toi nous sommes si heureux car Tu nous partages tout ce qui est Toi: ta joie, ton humilité, ton amour, donc ta charité. Mais, Seigneur, aux hommes du XXIe siècle, Tu partages  aussi ton immense peine. Ton immense peine, car les hommes continuent à rejeter Dieu. Jésus-Eucharistie, viens en aide à tous les hommes qui croient en Toi et qui T'aiment. Nous T'adorons, Seigneur-Dieu, nous T'adorons Verbe de Dieu en ton Cœur Eucharistique.

Paulette Leblanc

pour toute suggestion ou demande d'informations