JÉSUS EUCHARISTIE
les Miettes d'Amour de Jésus

Mes amis, à chacun de nous le Seigneur destine une vocation particulière. Ceci n'a rien à voir avec la prédestination, mais vous savez aussi bien que moi que, pour effectuer un travail, réaliser une mission, il faut des dons souvent développés par des études spécifiques. C'est ainsi que chaque homme devient le préféré de Dieu, préféré pour la mission qu'il aura à accomplir au cours de sa vie. Ainsi, tout ce que le Seigneur nous fait vivre, tout ce qui contribue durant notre vie à nous préparer et à nous fortifier, sert à nous rendre tels qu'Il nous veut pour l'œuvre à laquelle Il nous destine, à la place qu'Il désire, dans les circonstances qu'Il choisit. Pourtant, Dieu notre Père, par l'intervention de son Verbe nous fait généralement comprendre que nous ne sommes rien sur notre Terre si minuscule dans le cosmos, et que, de plus, nous ne pouvons rien par nous-mêmes. Mais Dieu nous aime, et nous avons du prix à ses yeux. Dieu nous prépare car Il veut avoir besoin de nous. Car, même si nous ne sommes que des miettes de rien du tout, nous sommes des miettes d'amour, de l'Amour de Dieu…

Chacun de nous est une miette d'amour, une miette de l'Amour de Dieu!... Nous ne comprenons rien, mais nous aimons Dieu. D'ailleurs, des miettes d'Amour ne peuvent rien faire d'autre que d'aimer? Tout cela, c'est très beau, c'est magnifique, et nous constatons que cela a été vécu par tous les saints. Mais dès que nous revenons dans la réalité de notre monde moderne, que voyons-nous? Un monde de péchés. Tout ce que nous lisons ou entendons actuellement nous ramène, depuis près de 50 ans, à éliminer tout ce que Jésus disait sur la damnation et l'enfer. Même notre Église catholique a tenu, et tient encore parfois le même langage. La meilleure preuve est que, maintenant, presque tout le monde va communier, même les personnes qui ne se confessent jamais. D'ailleurs c'est normal, puisque nous serons tous sauvés, car l'enfer n'existe pas…

Mes amis, encore une fois je vous demande de réfléchir. Relisons l'Évangile; Incontestablement Jésus croyait à Satan et à l'enfer. D'ailleurs ce ne fut pas très difficile pour Lui de connaître la présence du Mauvais qui Le fit tant souffrir. De plus, comme Jésus est Dieu Incarné, et qu'Il ne peut pas nous mentir, repensons à certaines de ses paroles. Le jugement dernier, Il le proclame lorsqu'Il dit: "Allez loin de Moi, maudits, au feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges!" Et aussi: "Et ils s'en iront, ceux-ci au châtiment éternel et les justes à la vie éternelle." (Mt 25) Nous pourrions trouver beaucoup d'autres citations mais ce n'est pas nécessaire pour l'instant, car nous devons poursuivre notre réflexion sur une parole très troublante de Jésus qui a dit aussi "Quand le Fils de l'homme reviendra, trouvera-t-il encore la foi sur la terre?"

"Quand le Fils de l'homme reviendra, trouvera-t-il encore la foi sur la terre?"  Incontestablement, pour les hommes vivant sur la terre en notre XXIe siècle, la foi a déjà quitté la Terre, et toutes les statistiques concernant l'Église Catholique le prouvent. Que se passe-t-il donc? Nos cœurs pleurent face à ce constat. Que faire? Peut-on redresser la pente, ou le mouvement est-il irréversible? Une question surgit alors dans nos esprits: pourquoi Dieu laisse-t-Il Satan agir, pourquoi laisse-t-Il le mal nous envahir? Quel est ce mystère insondable?

Ce mystère nous épouvante. Il nous épouvante d'autant plus que Jésus aussi fut épouvanté à Gethsémani, au cours de son Agonie, et qu'Il chercha des consolateurs... Comment cela est-il possible? À une cananéenne qui demandait la guérison de sa fille tourmentée par un démon,  Jésus  osa dire que ses dons n'étaient pas pour les petits chiens!... Mais elle, comprenant très bien que les petits chiens, c'étaient les païens, ne perdit pas courage et Lui fit remarquer que les petits chiens mangeaient les miettes qui tombaient de la table des maîtres. Jésus s'émerveilla de sa foi et guérit son enfant…

Allons encore plus loin.  Les miettes que Dieu le Père aime tant, ce sont aussi les Hosties de Jésus-Eucharistie disséminées à travers le monde entier. Et ces miettes de l'Amour de Jésus, les Hosties consacrées de l'Eucharistie sont toutes destinées à être mangées par ceux qui ont faim de Dieu et qui Le connaissent au moins un peu. Mais il y a aussi ceux qui ne connaissent pas Jésus-Christ parce que plus personne sur la terre ne veut les instruire de son Évangile et de ses enseignements. Alors ils meurent d'inanition... ils cherchent des miettes, quelques miettes qui pourraient calmer leur faim d'amour. En trouveront-ils?

Jésus a fait de chacun de nous une miette d'amour, une miette de son Amour. Nous comprenons que nous devons être mangés par ceux qui Le cherchent et qui auront vite faim de Lui dès qu'ils Le connaîtront. Mais comment faire? Bien sûr, il y a radio-silence, mais ce n'est pas suffisant. Poursuivons notre réflexion…

Dieu créa le ciel et la terre puis Il fit les hommes, à son image. Oh! Ils étaient bien petits, ces hommes, mais ils étaient destinés à devenir les pierres vivantes qui serviraient à la construction du Corps mystique du Fils, Parole de Dieu. Le Mauvais ne pouvait pas supporter qu'un homme devînt plus grand que lui, fut-il Dieu; alors il fit tous ses efforts pour détruire les hommes en leur inoculant l'orgueil, le poison qui les tuerait lentement en les faisant souffrir beaucoup. Les hommes connurent alors la souffrance, leur malheur, et leur détresse fut immense.

Mais Dieu "entendit" le cri des hommes. Il "voyait" bien que quelque chose d'anormal se passait chez les hommes, mais Dieu était bien trop infiniment grand pour "comprendre" les détresses des pauvres petites miettes humaines qui peuplaient la Terre. Comment Dieu pouvait-Il "sentir" la souffrance de leurs corps, Lui qui n'est qu'Esprit? Comment pouvait-Il "vivre" les détresses psychologiques provoquées par le manque d'amour, Lui qui n'était qu'Amour? Alors Dieu "eut une idée": puisque les hommes devaient être les pierres destinées à construire le Corps de son Verbe, afin que cette Œuvre soit parfaite, mieux valait qu'Il "connût" et "vécût" en Lui-même les détresses humaines. Dieu "accéléra" un peu son Œuvre de bâtisseur, et envoya son Fils, la Deuxième Personne de sa très Sainte Trinité, vivre sur la terre, en homme et comme un homme, un homme au milieu des hommes, affronté aux mêmes difficultés que celles rencontrées chaque jour par tous les hommes sur la terre. Le Fils, Verbe de Dieu, s'incarna et se fit homme en Jésus-Christ. Dieu se fit miette d'Amour!!!!...

Imaginons une fourmilière. Dans chaque fourmilière, il y a une Reine. Pourtant, la Parole de Dieu, en venant sur la terre, ne se fit pas Reine... Elle ne se fit pas non plus un des soldats qui défendent vaillamment l'entrée d'une maison. Non, Jésus ne se fit pas soldat. Il y a aussi les spécialistes de l'aération, du nettoyage, de l'ordonnancement de la fourmilière. Jésus ne se fit pas spécialiste. Il y a aussi les ouvrières; elles sont des milliers, mais ne sont que peu de chose prises individuellement. Pourtant ce sont elles qui font vivre la fourmilière et se chargent d'apporter la nourriture et les matériaux de construction indispensables à la vie de la communauté. Elles doivent travailler, sans cesse, jusqu'à l'instant de leur mort... Alors, Jésus, se fit ouvrier.

Incontestablement, nous sommes sidérés! Ainsi, Jésus Dieu, Deuxième Personne de la Trinité, Parole du Père avec qui Il est uni, UN avec Lui dans leur Amour mutuel qui est l'Esprit-Saint, Jésus Dieu Créateur, infiniment grand, puissant et Maître de tous les univers et de toutes les choses visibles, ou invisibles pour nos yeux, Jésus Maître aussi de tous les anges qui sont de vrais esprits, le Fils de Dieu Infini, se fit minuscule fourmi, vraie fourmi, pour vivre comme une fourmi à l'échelle des fourmis, mais des fourmis humaines, car ce sont les hommes, ses créatures préférées qu'Il voulait sauver et soustraire à l'influence du démon... Voici que le Créateur, le "Boulanger" de la Création se fait "miette" humaine, pour "vivre" et "sentir" comme les hommes, afin de "comprendre" toutes leurs difficultés et toutes leurs souffrances, physiques ou morales...

Nous comprenons de moins en moins... Mais, pleins de foi, nous devons poursuivre. Cela ne suffisait pas à l'Infiniment grand de se faire infiniment petit... Afin de nourrir les pauvres petites miettes humaines qui, perdues au milieu d'un monde devenu péché n'auraient pu se soutenir seules, Jésus se fit petites Hosties, miettes de pain des hommes, mais aussi Miettes d'Amour pour nourrir les miettes de son Amour, miettes qu'Il aime et dont Il veut l'Amour: car l'Amour désire toujours l'amour de tous ceux qu'Il aime. Et pour cela, Jésus, 2ème Personne de la Trinité, Jésus Dieu et Amour, nous donna l'Eucharistie, les miettes de son Amour.

Paulette Leblanc

pour toute suggestion ou demande d'informations