DIEU REVIENT

  119

Dieu existe! Cela est une vérité que la science moderne met chaque jour en évidence. Il suffit de raisonner un peu, et la foi emplit l'homme. Pourtant, très bizarrement, de très nombreuses personnes, surtout depuis ce que l'on appelle toujours "Les Lumières", de très nombreuses personnes se sont efforcées non seulement de mettre Dieu en doute, mais de Le chasser. Comme elles n'arrivaient pas à prouver leurs erreurs, elles ont inventé des noms étranges, donnés à un "être supérieur" totalement inconnu et très impersonnel. Ainsi, Voltaire a inventé un "Grand Horloger", la Révolution française imagina "l'Être Suprême". Puis les scientifiques du XXe siècle, souvent très surpris par ce qu'ils découvraient ou par les impasses au fond desquelles ils se trouvaient ont dit: "Après, il y a quelque chose, mais nous ne savons pas quoi!" Enfin, et cela est très récent, les astronomes du XXIe siècle, qui viennent de découvrir les "superamas" et la vitesse d'expansion vertigineuse des univers, parlent du "Grand Attracteur"…

Vraiment, on veut tuer Dieu, mais Dieu ne peut pas ne pas se manifester puisque nous sommes en Lui. Aussi se manifeste-t-Il de plus en plus, non seulement dans l'astronomie mais également partout dans les sciences modernes. Même l'âme humaine commence à refaire son apparition… Alors que partout dans les médias, on veut justifier l'euthanasie, certains spécialistes continuent à vouloir prolonger la vie humaine. Ainsi, ai-je entendu récemment à la radio, qu'on pensait maintenant pouvoir prolonger la vie humaine jusqu'à 150 ans et peut-être plus. Mais il y aura des infirmités… que faire? Réponse: peut-être qu'on pourra transformer l'homme en objet virtuel!!!!! Je dois dire que là, je me suis trouvée soudain complètement ahurie… Donc, même nos savants athées butent sur l'âme humaine qui, donc, existe bien. Mais pourquoi ne pas la nommer? 

Il est un autre sujet sur lequel je me pose beaucoup de questions. Depuis 1968, on a lancé une nouvelle pédagogie: il ne faut plus rien apprendre par cœur… La mémoire, ce n'est pas intéressant… Comment a-t-on pu dire de telles sottises, et comment peut-on encore oser négliger la mémoire de nos enfants? Pourtant, c'est bien grâce à notre mémoire que nous vivons tous les jours. Apprendre pas cœur, c'est constituer sa bibliothèque intérieure qui nous permettra de vivre chaque jour en puisant en elle toutes nos ressources, donc, en utilisant notre mémoire. Sans mémoire, il n'y a pas de vie sociale, pas de relations. Une humanité sans mémoire risquerait de devenir une "masse" informe que quelques dictateurs sauraient bien utiliser selon leurs propres désirs… Il est donc indispensable de "remplir" notre mémoire, notre bibliothèque personnelle, pour pouvoir évoluer. Seule notre mémoire bien "remplie" nous permet de réaliser des synthèses fort intéressantes. Prenons un exemple dans lequel je n'utiliserai que ma mémoire: 

Retournons loin en arrière, dans ce qui fut l'histoire de l'humanité. Dans la lointaine antiquité, les savants de l'époque croyaient que le soleil tournait autour de la terre. Au Moyen-Âge, on comprit qu'en réalité, c'était la terre qui tournait autour du soleil. Puis on "étudia" la Voie lactée, notre galaxie, et l'astrologie découvrit les constellations… Puis vint l'industrialisation, souvent bénéfique malgré ses graves abus, industrialisation qui, grâce aux découvertes scientifiques de l'époque, modifia considérablement la vie des populations. Enfin arrivèrent les découvertes des XXe et XXIe siècles. Et là, nous restons interdits. Notre univers, composé de nombreux univers, s'agrandit sans cesse… Et notre superamas (amas de galaxies) fuit à une vitesse supérieure à 650 kilomètres par seconde vers le Grand Attracteur… 

Notre vertige grandit mais, en réalité, Dieu, le Grand attracteur, apparaît dans son infini. Et pourtant, on ne veut pas le nommer: pourquoi? L'homme n'est rien, et pourtant il est quelque chose aux yeux de Dieu son Créateur. Oui, Dieu existe; cela, on ne peut plus le nier. Et on revient presque automatiquement au constat inévitable: supprimer la mémoire est la pire des imbécillités car on transforme les hommes en bêtes sauvages au cerveau vide, en foules incapables de réfléchir donc de penser. Je me souviens soudain  d'une réplique d'une pièce de théâtre sur la Passion de Jésus. Cette phrase, qui me revient "en mémoire" prouve le danger qui nous menace si nous supprimions la mémoire des peuples. Dans cette pièce de théâtre qui remonte aux années 1945 et suivantes, sur la Passion de Jésus, Pilate, ou Caïphe, je ne sais plus très bien: vous voyez l'importance de la mémoire, donc, ce personnage disait: "La foule? Il suffit d'un tribun au verbe sonore pour la faire changer d'opinion du jour au lendemain…" Si la mémoire disparaît, tout disparaît pour l'homme; d'où l'importance de l'éducation, et particulièrement de la mémoire. 

Oui, nous devons considérer de toute urgence l'importance de l'éducation, et d'une éducation intelligente… Car seule une intelligence formée, munie d'une bonne mémoire, et orientée vers Dieu et sa Loi de bonheur, donc mettant en œuvre la morale naturelle, seule une intelligence formée et munie d'une bonne mémoire peut permettre aux hommes de vivre heureux. Oui, nous devons revenir à Dieu. Mais voici que quelqu'un me prête une revue scientifique dont le titre de la principale étude, placé sur la couverture,  est: "L'UNIVERS ET DIEU". Je n'en reviens pas. Ainsi, Dieu revient!!! 

Oui Dieu revient… Oh! Il n'était pas parti, mais ce sont les hommes qui ne voulaient plus de LUI. Ils n'osaient même plus prononcer ce mot sauf pour blasphémer. Les revues scientifiques actuelles se posent de plus en plus de questions, mais n'osent pas encore évoquer Dieu. Maintenant cela commence; et, malgré une certaine gêne, SCIENCE ET AVENIR a osé prononcer ce mot: DIEU. André Malraux avait dit un jour une phrase demeurée célèbre: "Le XXIe siècle sera spirituel ou il ne sera pas." Si nous regardons l'état de notre début de XXIe siècle, nous pouvons nous poser des questions. En effet que se passe-t-il en ce début du XXIe siècle? 

Nous sommes en 2014. Que constatons-nous?

– l'athéisme règne, repoussant surtout le christianisme qu'il persécute.

– l'immoralité est partout, ayant pris la place de la morale détestée car chrétienne.

– les cataclysmes naturels se multiplient.

– pour un certain nombre de chrétiens y compris des prêtres, l'enfer n'existe pas, le diable non plus. Quant aux péchés, il ne s'agit que d'erreurs… On croit rêver.

– les guerres ne cessent pas et le Moyen-Orient connaît une de ses périodes les plus dures, avec la chasse ou le massacre des chrétiens à une échelle encore jamais vue. Les persécutions contre les chrétiens n'ont jamais été aussi violentes.

– Via Internet, les médias lancent parfois de fausses nouvelles très dangereuses spirituellement et intellectuellement.

– Quant à la sécurité, elle a disparu de nos villes et même parfois de nos campagnes. 

Incontestablement la spiritualité semble quitter notre monde, et Satan déploie toutes ses forces. Pourtant, la science, qui avance de plus en plus vite, fait de nouvelles découvertes lesquelles, contrairement à ce que les Lumières et leurs adeptes avaient prévu, nous font découvrir Dieu. Car Dieu ne peut pas disparaître, sinon nous disparaîtrions nous aussi. Oui, la science moderne nous ramène à Dieu, que nous le voulions ou non. Même si les découvertes de la science moderne nous donnent souvent un vertige atroce, elles nous redonnent enfin Dieu. Et nous constatons que DIEU EST, DIEU est partout et en tout. Grand Attracteur, Il est aussi le DIEU-Amour. Enfin, DIEU revient dans nos sociétés! Merci Seigneur!

Paulette Leblanc – Novembre 2014

pour toute suggestion ou demande d'informations