Bienheureuse conversion

 

 

J'ai conclu mon dernier article par: "Bienheureuse conversion! Est-ce un réveil de notre société?" Oui! Bienheureuse conversion!… Mais qu'est-ce que se convertir? Et devons-nous tous nous convertir, nous qui essayons déjà de vivre avec Dieu et en Dieu?

Qu'est-ce que se convertir? Les événements qui blessent tant Dieu et la France nous font de plus en plus mal et souvent, nous nous énervons, même pour des riens, tant nos souffrances sont grandes. Nous nous énervons, et même nous nous fâchons, parfois très fort. Nous ne comprenons plus ce qui se passe dans notre monde et nous sommes très malheureux… Que faire?

Basilique du Christ-Roi à Paris (démolie)
en partie financée par
Mr. Éamon Valera, Président de l’Irlande

Oui, que faire? Tout d'abord prier, car prier nous aide à découvrir notre petitesse, notre incapacité et notre impuissance. Oui, offrons tout à Dieu car cela nous aidera un peu à nous convertir et à redécouvrir que nous ne sommes que des créatures… Et des créatures fragiles qui s'insurgent:

– contre nos évêques qui se taisent encore malgré les preuves que nous avons concernant les persécutions de tant de chrétiens et les ravages causés par le terrorisme antichrétien,

– contre nos prêtres qui excusent tout, pour qui le péché n'existe pas et dont nous nous demandons souvent s'ils ont encore la foi.

– contre les chrétiens de gauche; mais sont-ils encore chrétiens?

– contre notre gouvernement qui impose des lois ignobles contraires à la foi chrétienne et même à la morale naturelle, et qui soutient et aide l'invasion de notre pays par l'islam tout en le cachant très soigneusement.

En conséquence, nos réactions futures, nos énervements à venir, donnons-les d'avance à Jésus, et demandons-Lui de les prendre et de les cacher dans son Cœur, car nous ne voulons surtout pas Lui faire de la peine, Lui faire du mal en ajoutant à sa Passion. Nos chagrins, nos douleurs nées de notre souffrance qui est celle de nos contemporains clairvoyants comme nous, offrons-les-Lui en réparation de tous les sacrilèges qui se commettent, toutes les iniquités qui ravagent l'humanité, et toutes les insultes adressées à Dieu.

Par moments nous avons comme des nausées à cause de tout ce qui se passe dans le monde contre Dieu. Nous nous révoltons contre le faux œcuménisme, contre l'islam et ses excès dont certains sont inscrits dans le Coran ou les textes sacrés des musulmans. Que de martyrs meurent dans le monde; et nos responsables, qui le savent tout comme nous, nos responsables se taisent. Jésus, nous nous tournons encore vers Vous et nous Vous demandons pardon pour toutes les fautes qui se commettent contre Vous. Seigneur, les mensonges qui inondent notre monde nous révoltent de plus en plus, car maintenant nous voyons les résultats: il n'y a plus d'éducation, et notre jeunesse se détruit. Seigneur, faites que notre pape et nos évêques disent et redisent la vérité à tous nos jeunes. Seigneur, faites que nous tous, nous nous convertissions.

Comment nous convertir? Les personnes déjà âgées ont subi souvent, depuis la fin du Concile Vatican II, les conséquences des erreurs de nos responsables; et je me demande si leur responsabilité est réelle: ils devaient obéir. Oui, nous avons parfois peur et nous risquons de perdre confiance; mais n'oublions jamais que Jésus est là et qu'Il nous demande, à nous aussi, de nous convertir. Mais qu'est-ce que se convertir?

Le temps passe, inéluctablement… Parmi tous les faits douloureux dont j'ai eu connaissance récemment, il en est un qui m'a bouleversée. Il y a quelques années, un religieux m'a demandé de travailler sur la vie d'une mystique inconnue, Olive Danzé ou Sœur Marie du Christ-Roi. Sa vie, très surprenante, soulève toujours des monceaux de questions. Pourtant, il est difficile de mettre en doute ses relations avec Jésus. C'est Jésus qui lui demanda de propager cette expression concernant le Christ-Roi: “Christ-Roi, Prince de la paix, maître des nations.” Mais comment se fait-il que l'on ait totalement détruit son œuvre, notamment le sanctuaire du Christ-Roi, rue Tournefort, à Paris? Et cela en 1977. Dans le silence et l'indifférence la plus totale des responsables de l'Église de Paris…

Seigneur, nous ne comprenons pas. Oui, nous devons nous convertir,  nous devons nous rapprocher de Dieu et combattre les mensonges ambiants. Et pour cela, nous devons ouvrir notre cœur au Seigneur, nous devons nous laisser conduire par Dieu, et surtout L'aimer et aimer tous nos frères. Et retrouver notre espérance. Nous sommes actuellement dans une des plus grandes tempêtes que notre Église a subies. N'oublions jamais que Jésus a apaisé une terrible tempête qui menaçait la barque dans laquelle Il semblait dormir. Mais rapidement Il redonna l'espérance à ses disciples et apaisa la tempête. Retrouver d'abord l'espérance, n'est-ce pas la meilleure et la plus heureuse des conversions?

Paulette Leblanc

pour toute suggestion ou demande d'informations